Programme d’accès à l’égalité en emploi

Depuis 2009, Hydro-Québec déploie un Programme d’accès à l’égalité en emploi afin d’augmenter la présence de certains groupes sous-représentés au sein de ses effectifs.

Accès à l’égalité en emploi

Hydro-Québec s’est dotée, en mai 2009, d’un programme d’accès à l’égalité en emploi. 

Objectifs

Groupes visés 

  • Femmes 
     
  • Autochtones (Indiens d’Amérique du Nord, Inuits et Métis) 
     
  • Minorités visibles : personnes, autres que les Autochtones, qui n’ont pas la peau blanche, p. ex., les Noirs, les Asiatiques, les Arabes et les Latino-américains. 
     
  • Minorités ethniques : personnes autres que les Autochtones et les membres d’une minorité visible, dont la langue maternelle n’est ni le français ni l’anglais, p. ex., les Allemands, les Espagnols, les Grecs, les Italiens.
     
  • Personnes avec handicap : personnes présentant un handicap permanent (p. ex., une déficience auditive ou une mobilité réduite) ou temporaire (p. ex., une maladie curable ou une déficience temporaire attribuable à un accident), qu’il soit apparent ou invisible.

Notre Portrait

Au 31 mai 2020, l’entreprise comptait plus de 7 000 employés appartenant aux groupes visés par la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics. La représentation des minorités visibles et ethniques a augmenté de façon notable en cinq ans dans la majorité des groupes d’emploi : elle est passée de 5,4 % en 2015 à 8,2 % en 2019.

 

 

* Une personne peut faire partie de plusieurs groupes.
* Données en date du 28 février 2019

 

 

Voici d’autres données en vrac :

  • 50 % des membres du Conseil d’administration sont des femmes.
  • 15,8 % des employés de la région administrative de Montréal sont issus des minorités visibles, ethniques et des autochtones. Le pourcentage était de 10,5 % en 2015; la croissance jusqu’à maintenant est donc significative.
  • La présence autochtone a connu une bonne croissance dans le groupe d’emplois Métiers au cours des cinq dernières années. 
  • Les femmes sont plus nombreuses à occuper des postes de gestion. À part les postes de cadres de maîtrise, leur présence s’est accrue de façon notable depuis 2015. Il en va de même pour la présence des minorités visibles et ethniques dans les postes de gestion, à l’exception des postes de cadres supérieurs.
  • 26 % des cadres embauchés à l’externe étaient des femmes en 2019. 

Retour à la page Diversité et inclusion

Recherche d’offres d’emploi